Un cours de piano : ça ressemble à quoi ? (Je vous explique le contenu de mes cours)

Bonjour à toutes et à tous, aujourd’hui, et pour faire suite à ma précédente vidéo sur les 5 pièces PAS pour débutant, je vous propose de vous expliquer le contenu de mes cours de piano. En effet, suite à cette vidéo, j’ai reçu pas mal de messages ou de mails où vous étiez dans l’ensemble un peu perdu.

Par conséquent, je vais vous expliquer , selon moi, à quoi doit ressembler un cours. C’est un peu plus que rester 1 heure à répéter inlassablement le même passage ou la même pièce.

Sachez qu’il y a 5 parties ; je vous explique tout.

Comme d’habitude, je vous propose la vidéo et quelques explications supplémentaires.

Bon visionnage !

LA VIDÉO : Un cours de piano

Un cours de piano : ça ressemble à quoi ? (Je vous explique le contenu de mes cours)

QUELQUES EXPLICATIONS pour un cours de piano :

Comme je l’ai dit plus haut, un cours de piano est généralement constitué de 5 parties :

SOLFÈGE

Vous pensez que le solfège c’est de lire la clé de SOL et FA et basta ? Que nenni ! C’est uniquement le préambule. Il faut savoir qu’après la lecture des clés indépendamment, il faut ensuite lire les deux clés mélangées.
Une fois que c’est acquis, nous pouvons entrer dans les choses sérieuses, c’est-à-dire la formation musicale. En quoi cela consiste ? Tout simplement à dire les notes en rythmes. Il faut par la suite dire les notes en rythme en tapant des rythmes à la M.D., puis avec les deux mains. Oui, oui, vous lisez des notes et vous jouez des rythmes différents aux deux mains.

Exemple critique !
Exemple critique !

« Non, mais ça va pas ! » Me direz-vous ? Pourtant c’est un exercice EXCELLENT ! En améliorant votre solfège, vous améliorez votre pratique du piano.

Et ce n’est pas fini, je ne mentionne même pas les dictées de rythmes, de notes et d’harmonie, pour mes élèves les plus motivés. Il est également possible de travailler les genres et les formes musicales, l’histoire de la musique pour piano ainsi que quelques explications d’orchestration, cela permet de comprendre un peu mieux la musique Beethoven par exemple.

Bref ! C’est un parcours parallèle passionnant pour qui s’en donne la peine.

TECHNIQUE

Je vous propose un grand nombre d’exercices avec la méthode pour piano. Je vous dirais même que pour la méthode, avec le chapitre I, je propose à mes élèves de commencer les exercices d’indépendance des doigts. Ils sont très difficiles, mais ils portent leurs fruits.

Y'a pas d'âge pour la technique !
Y’a pas d’âge pour la technique !

La technique, c’est un terme très large, qui se confond facilement avec les pièces que nous pouvons travailler. En effet, il existe des pièces intitulées « études pour piano », c’est la confusion directe.
Dans un premier temps, il est probablement préférable de commencer avec des exercices simples et surtout ciblés. Ensuite, nous pourrons nous porter vers des études, c’est d’ailleurs prévu à la fin de la méthode pour piano.
Enfin, nous nous pencherons plus tard sur les ouvrages de Cortot, Long et Brahms notamment.

DÉCHIFFRAGE

C’est indispensable ! D’ailleurs, c’est le rêve de la plupart des élèves pianistes : pouvoir lire et jouer une partition directement, sans le travail long et rébarbatif. Mais cela ne s’acquiert pas en un claquement de doigts. Il faut bien sûr de la méthode et de la progressivité. Le but ici est de vous faire travailler des réflexes de jeu : je vois des choses simples, je peux les jouer directement. Nous suivons encore une fois une logique d’apprentissage : d’abord les M.S. alternées, puis M.E. sans déplacements puis avec déplacements et enfin des petits pièces.

MÉTHODE POUR PIANO / RÉPERTOIRE

Je n’ai pas besoin de m’étendre sur le sujet, c’est la partie que vous connaissez le mieux. Et pourtant, beaucoup d’élèves se plaignent de la « méthode de la feuille volante », c’est-à-dire que le professeur vous donne une feuille par-ci par-là avec des pièces plus ou moins difficiles.

Non, ce n’est pas une méthode, il faut absolument un cheminement logique : on commence avec quelques notions, puis on les accumule petit à petit.

4 MAINS pendant un cours de piano

J’essaie autant que possible, à la fin du cours de faire un petit 4 mains. Évidemment, j’attends plutôt au début du chapitre II, question que l’élève soit en capacité de suivre. Les bienfaits du 4 mains sont multiples, cela fait travailler la lecture des notes, jouer deux notes identiques aux deux mains, suivre le prof (et donc un accompagnement), et enfin le plaisir de jouer à deux en entendant un accompagnement fourni.
Je ne saurais dire à quel point c’est intéressant techniquement et ludique.

Un petit 4 mains, ça fait du bien.
Un petit 4 mains, ça fait du bien.

Pour tout vous dire, quand l’élève n’a pas eu le temps de travailler dans la semaine, on se prend 30 minutes de 4 mains et croyez-moi, ce n’est pas du temps perdu.

Je m’arrête ici, je pense que c’est déjà assez long comme ça. Si vous avez des questions, des remarques, des reproches ou des louanges, vous pouvez me contacter par l’intermédiaire du formulaire de contact ou sur le forum.

N’oubliez pas que les modules de la BOUTIQUE sont là au cas où vous souhaiteriez renforcer votre technique pianistique.

Si vous avez une difficulté, le FORUM est là pour vous !

🎁

Un cadeau ?!

Inscrivez-vous pour recevoir le chapitre I de la méthode piano et vous tenir au courant de nos derniers articles, produits, offres et promo !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

close

🎁

Un cadeau ?!

Inscrivez-vous pour recevoir le chapitre I de la méthode piano et vous tenir au courant de nos derniers articles, produits, offres et promo !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :